reduction mammaire tunisie

Actuellement on pratique le lipofilling mammaire Tunisie aussi bien dans le cadre de la chirurgie esthétique que dans la chirurgie réparatrice. Cette opération vise à corriger un faible volume mammaire, et on l’indique parfois en complément à l’augmentation mammaire  par implants en cas d’anomalies de contours ou de contracture capsulaire. Elle peut aussi corriger les effets de l’irradiation.

Le lipofilling mammaire (appelé aussi lipomodelage) est l’application de la technique de l’autogreffe de graisse au niveau du sein. La première utilisation de ce principe remonte à 1895 quand Czerny avait injecté de la graisse autologue pour faire une augmentation mammaire. Et c’était en 1987 que Bircoll avait utilisé la liposuccion en association avec une greffe de graisse au niveau des seins. Au cours de nombreuses années, cette opération a connu plusieurs avancées techniques visant à améliorer l’efficacité et la durabilité.

Technique opératoire du lipofilling mammaire Tunisie

Le lipofilling mammaire Tunisie est pratiqué au bloc opératoire et comporte 3 étapes successives : la récolte de graisse, son traitement, et son injection au niveau des seins. Le point le plus crucial est la préservation de la viabilité des cellules graisseuses indispensable à la durabilité du résultat après l’opération. Pour cela, il y a plusieurs techniques possibles mais avec une approche similaire. Des variations peuvent se voir entre praticiens.

La récolte de la graisse

D’abord, dès la consultation pré opératoire, le chirurgien esthétique définit les régions graisseuses où on peut réaliser le prélèvement. Le plus souvent on prélève au niveau de l’abdomen, de la région du grand trochanter, de la face interne des cuisses et des genoux.

Au bloc opératoire, on réalise au niveau de la zone donneuse une incision, et on y introduit une canule émoussée. Souvent on engorge le tissu adipeux par la solution de Klein (solution saline, épinéphrine et anesthésiques locaux); on l’appelle la technique humide. Ensuite, on récolte les cellules adipeuses par aspiration par seringue ou par un système de pompe.

La performance de la technique conditionne la viabilité des adipocytes. En effet, plusieurs facteurs néfastes sont à considérer au cours de cette étape pour éviter l’altération des adipocytes :

  • Les mouvements de cisaillement
  • La haute pression
  • La congélation

Par ailleurs, l’utilisation de canules émoussées (alésage) est bénéfique permettant de conserver les cellules au cours de leur manipulation.

Le traitement de la graisse

Le but de cette étape est d’obtenir des cellules concentrées et purifiées. Ce traitement doit pouvoir améliorer la survie des cellules et réduire la perte de volume. Pour cela il y a plusieurs manières pour procéder mais la plus fréquemment utilisée est la centrifugation en système fermé. Elle a été décrite par Coleman. Il s’agit de centrifuger le prélèvement à 3000 tours pendant 3 minutes. Ainsi, on obtient 4 phases séparées:

  • couche huileuse : adipocyte lésés
  • couche aqueuse: sang et solution injectée
  • culot cellulaire
  • graisse pure
llipofilling mammaire Tunisie

llipofilling mammaire Tunisie

L’injection de la graisse au niveau des seins

On injecte les cellules adipeuses pures grâce à un canule 18-gauge. Cette canule permet de libérer les adhérences et d’injecter la graisse au niveau sous cutané et sub-glandulaire. Pour avoir une meilleure survie des cellules, on doit minimiser leur manipulation et faire l’injection le plus rapidement possible.

Les complications du lipostructure mammaire Tunisie

Les complications du lipofilling mammaire  sont rares si vous recourez au chirurgien expérimenté. En outre, les performances techniques telles que l’utilisation de minuscules incisions et de canules émoussées permettent d’éviter les lésions de conduits ou de structures nerveuses ou vasculaires.

Toutefois, après l’opération de lipomodelage des seins Tunisie, on peut voir au niveau de la zone donneuse des ecchymoses, un gonflement ou des paresthésies. Aussi des complications sont possibles : l’hématome, les douleurs, l’infection, les cicatrices hypertrophiques ou les irrégularités de contours.

Au niveau des seins, les complications les plus communément décrites sont les douleurs, les nodules palpables, l’infection, l’hématome, la dysesthésie et la lymphadénopathie.

Par ailleurs, la patiente peut avoir un résultat insatisfaisant après une lipofilling mammaire . Par exemple, il peut s’agir d’une insuffisance de volume, d’une anomalie de forme ou d’un problème de symétrie.

Mais, le problème majeur de lautogreffe de graisse demeure le phénomène de réabsorption des cellules greffées. Ces cellules subiront après leur injection au niveau mammaire un certain taux de résorption variable qui sera responsable d’une insuffisance de volume. C’est pourquoi, on réalise des injections répétées pour optimiser le résultat.

La question de sécurité oncologique

Le lipomodelage mammaire avait incité une polémique en 1984 et puis en 1987 concernant le risque oncologique. Les femmes ayant subi cette opération esthétique avaient des calcifications visibles à l’imagerie qui prêtaient confusion avec celles du cancer du sein. En conséquence, cette technique a été désapprouvée par l’ASPRS (American Society of Plastic and Reconstructive Surgeons). Mais actuellement, les sociétés savantes indiquent qu’un radiologue expérimenté peut distinguer entre ces images radiologiques et celles induites par un cancer. En 2012, l’ASPRS et la SOFCPRE (Société Française de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique) ont publié des recommandations soulignant la sécurité de la technique. C’est réalisable pour la reconstruction mammaire après mastectomie et pour les fins esthétiques. En effet, il n’y a aucune preuve qui montre que le lipofilling mammaire tunisie favorise l’apparition de malignités.


No comments so far.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Website Field Is Optional.

COMMENTCOMMENT
Your NameYour Name
EmailEmail
WEBSITEWEBSITE